En tant que nouveau propriétaire de chat, vous vous demandez sûrement comment lui offrir le meilleur sur tous les plans. L’assurance fait partie des solutions que vous devez envisager. Le bien-être de votre félin passe aussi par une bonne santé, garantie par des soins vétérinaires de qualité. La souscription d’un contrat d’assurance pour chat vous permet de faire face plus facilement aux futures dépenses liées à la santé de votre chat.

Faites des économies en contractant une assurance pour votre chat

Conscients des multiples avantages d’une telle offre pour le bien-être de votre animal, de plus en plus d’assureurs proposent des contrats d’assurance pour chat. Sur bien des points, l’assurance santé pour chat bénéficie tant à l’animal qu’à son propriétaire. Une telle assurance vous permet d’être remboursé en cas de maladies ou encore d’accidents nécessitant des actes de soins vétérinaires pour votre compagnon à quatre pattes.

Les chats sont exposés à un grand nombre de maladies, certaines étant fréquentes dès leur plus jeune âge et d’autres survenant principalement quand ils sont en fin de vie. Il peut s’agir de maladies génétiques, bactéricides ou virales. En parallèle, certains chats multiplient les imprudences tout au long de leur vie. Actifs et aventuriers, ils font fréquemment des chutes, se coincent la patte dans un trou ou se font piquer par des insectes.

Dans l’une ou l’autre de ces situations, vous le conduisez chez un vétérinaire qui, en fonction de la gravité du problème, effectue une consultation, demande des analyses, préconise une intervention, puis des traitements et des visites de contrôle. Toutes ses prestations ont un coût. Alors, assurez votre chat pour ne plus payer ses soins directement de votre poche et lui garantir les meilleures prestations possibles.

Notez qu’en France, surtout dans les grandes villes, les prix des services vétérinaires sont très volatils. Les professionnels des soins vétérinaires ont le droit de fixer librement leurs tarifs sur la base de critères qui leur sont propres. Une consultation basique peut ainsi coûter entre 30 et 40 euros. Pour un examen d’imagerie ou une échographie, il faut compter entre 70 et 120 euros, contre 200 à 500 euros pour une intervention chirurgicale suite à une fracture par exemple. Pour les interventions lourdes comme une ablation de tumeur ou de kyste ou encore une amputation, les tarifs s’élèvent davantage.

Toutes choses étant égales par ailleurs, meilleure est la qualité de la prestation, plus elle est chère, ce qui n’est pas toujours avantageux pour le portefeuille des clients. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le nombre de visites chez le vétérinaire varie fortement en fonction de la race. Pour des espèces moins résistantes aux maladies et accoutumées aux accidents, les visites peuvent vite se multiplier.Cela peut être notamment le cas du Maine Coon.

Face à ces potentielles dépenses, de nature à s’imposer sans prévenir, l’assurance permet de conserver une certaine sérénité. Grâce au contrat, votre chat pourra toujours être soigné convenablement, même pendant les périodes dans lesquelles vous avez des difficultés financières. En fonction de la formule choisie, vous pouvez vous faire rembourser divers soins vétérinaires, des plus basiques aux plus complexes.

Bénéficiez de solides garanties à travers une assurance pour chat

chat dans les bras d'un vétérinaire

Concrètement, le contrat d’assurance pour chat comporte de multiples garanties qui répondent à des besoins spécifiques. Les assureurs rivalisent d’ingéniosité pour proposer aux propriétaires de chat des offres sur mesure et plus attractives les unes que les autres.

Le remboursement des frais vétérinaires

Les compagnies d’assurance remboursent divers frais vétérinaires. Selon les clauses du contrat, elles peuvent indemniser le client à hauteur de 50 à 100 % de ses dépenses. Le propriétaire du chat supporte alors un reste à charge considérablement réduit.

La garantie prévention

Cette garantie représente un forfait supplémentaire qui peut être ajouté à la formule classique et qui indemnise le propriétaire en cas de prise en charge préventive. Il s’agit par exemple de la vaccination et de la stérilisation du chat, ou encore de l’achat d’accessoires ou de produits de bien-être nécessaires à la protection de l’animal (muselière, vermifuges pour les vers intestinaux, shampooing, lotion, produits thérapeutiques particuliers, etc.).

La garantie pour besoins spécifiques

La couverture ne peut être la même pour une race de chat prédisposée à des maladies héréditaires et pour une autre qui est plus solide. De la même manière, il est difficile de contracter la même assurance pour un chat de gouttière et pour un chat qui doit participer à des concours de beauté. Personnalisez le contrat de votre assurance pour chat, de sorte à opter pour une formule parfaite pour votre félidé.

L’assistance en cas d’urgence

Il s’agit là d’une formule qui vous permet de traverser plus facilement les situations d’urgence. Ici, l’urgence concerne aussi bien l’animal que son propriétaire. Si vous êtes hospitalisé d’urgence, l’assurance supportera les frais de garde de votre chat.

La garantie de fin de vie

Cette formule vous permet d’accompagner l’animal jusqu’à son dernier souffle. Entre autres, elle couvre les frais d’euthanasie. Certaines compagnies proposent à leurs clients de leur verser une indemnisation de décès qui servira d’acompte pour l’achat d’un nouvel animal après le décès du premier.

Comment souscrire une assurance pour chat ?

chat qui reçoit un soin à la patte

Le processus est semblable à celui d’une assurance classique. Vous devez commencer par définir vos besoins. Ensuite, utilisez si possible un comparateur pour mettre côte à côte les offres disponibles et sélectionner celles qui correspondent le mieux à vos attentes. Une fois la sélection finalisée, faites des demandes de devis et analysez attentivement les clauses, les conditions, les tarifs, etc.

Pour finir, signez l’offre au meilleur prix afin de fournir une solide couverture santé à votre animal. Au cours de l’analyse des offres, vous devez absolument être vigilant sur certains points.

Le tarif

Il dépend des formules (garanties) contenues dans le contrat, de la race et de l’âge de l’animal, de ses prédispositions sanitaires. Gardez à l’esprit qu’une assurance bas de gamme ne sera pas avantageuse parce que l’indemnisation se fera seulement à hauteur de 50 %, avec un plafond de remboursement assez bas.

Les exclusions

Elles peuvent concerner certains types d’intervention. Vérifiez bien qu’il n’y ait pas trop d’exclusions, afin d’être remboursé au mieux pour les actes de soins vétérinaires dont bénéficie votre chat.

Le délai de carence

C’est un délai durant lequel le contrat n’est pas encore actif ; la compagnie ne remboursera pas les frais engendrés pendant cette période. Il varie d’un assureur à un autre. Dans l’idéal, choisissez un contrat sans délai de carence ou à délai de carence très court.

L’âge limite

Si dès l’âge de 3 mois, vous pouvez déjà souscrire une assurance pour votre chaton, il existe un âge au-delà duquel son assurance vous coûtera plus cher. À ce stade, il présente un profil à haut risque. Variant d’un professionnel à un autre, cet âge n’est pas le même selon l’espèce de chat concernée. Avant toute souscription, vérifiez que votre chat se situe toujours dans la limite d’âge définie par l’assureur.

L’assurance santé pour chat offre à votre animal la meilleure vie possible, avec des soins vétérinaires fréquents et de qualité. Elle permet aux propriétaires de choisir les meilleurs professionnels de santé pour leur animal.

Previous articleQuels produits acheter pour prendre soin de son chien ?
Next article30 fleurs et plantes toxiques pour les chats