Les races de chien sont nombreuses, sans compter les nombreux croisements qui existent ainsi que les races créées par l’homme. Il est donc difficile de déterminer la santé et la robustesse d’un chien sans connaître sa race. Il est communément dit que les chiens pure race ont une santé plus fragile que les “bâtards”, à savoir les chiens de races mélangées. La raison est simple, leur génétique, perpétuée de génération en génération, s’affaiblit dès lors qu’elle n’est pas croisée.

Toutefois, toutes les races ne sont pas forcément fragiles, et il ne s’agit pas non plus d’une fatalité. Même un chien considéré comme fragile peut être en pleine forme, mais encore faut-il garder un œil sur sa santé et sur son bien-être quotidien.

Quelles sont les races de chien les plus fragiles ?

Lorsque nous disons que les chiens de race sont plus fragiles, il ne faut toutefois pas mettre tous les chiens dans le même panier. Certains sont plus robustes que d’autres. Les chiens de berger, par exemple, sont particulièrement résistants, car habitués à travailler. C’est également le cas des chiens de chasse de moyenne ou grande taille, comme le berger allemand par exemple.

On ne vous apprend rien en précisant que le bouledogue fait partie des races les plus fragiles. Cela se voit directement dans leur physique et leur difficulté à respirer. En raison de leur museau plat, ils ont facilement des troubles respiratoires, et ne sont pas très sportifs. Néanmoins, ce n’est pas la seule maladie à laquelle est exposée cette race, qui est aussi très fragile au niveau des yeux et des articulations. En somme, ce toutou, créé par l’homme, demande une attention toute particulière.

Fait étonnant, des chiens de plus grandes tailles et en meilleure forme sont aussi considérés comme fragiles. C’est notamment le cas du cocker, fragile des oreilles et sujet aux otites, ou encore du labrador, qui a généralement des soucis au niveau des hanches lorsqu’il commence à vieillir.

Du côté des petits chiens, le cavalier King Charles est réputé pour être cardiaque. Il ne faut donc pas se tourner vers cette race si vous avez une vie mouvementée, au risque de l’amener fréquemment chez le vétérinaire.

Comment s’occuper de chiens fragiles ?

chien fragile

Quel que soit le chien que vous avez ou que vous désirez adopter, il est toujours important de bien veiller à ce qu’il se sente bien et soit en pleine forme. Toutefois, lorsqu’un animal de compagnie est plus enclin à contracter des maladies, il faut intensifier son suivi vétérinaire et être davantage à l’écoute de son bien-être.

Un contrôle régulier chez le vétérinaire est crucial

Si vous avez un animal de compagnie, vous savez très certainement qu’un contrôle annuel est primordial. C’est d’ailleurs l’occasion pour votre toutou de recevoir son rappel de vaccin. Si votre boule de poil commence à vieillir, vous pouvez rapprocher les rendez-vous vétérinaires, et opter pour une visite tous les 6 ou 9 mois. Cela vous rassurera sur son état de santé.

Soyez attentif au bien-être de votre animal

Bien sûr, même si la visite chez le vétérinaire ne date que de quelques mois, si vous sentez le moindre inconfort chez votre toutou, ou que vous sentez dans son attitude que quelque chose est différent, n’attendez pas. Consultez au moindre signe alarmant. En plus de mettre sa santé en danger, une consultation tardive peut rapidement vous coûter plus cher, notamment si votre animal nécessite une opération d’urgence.

La solution pour ne pas se ruiner : avoir une mutuelle pour chien

prendre soin de son chien

Rapprocher les rendez-vous chez le vétérinaire, payer une opération ou un traitement, entretenir votre chien… Tout cela représente un réel coût. Vous l’aviez prévu lors de son adoption, mais vous ne pensiez pas que votre chien serait si fragile. Fort heureusement, il existe des solutions pour ne pas vous ruiner, mais assurer un suivi optimal à votre boule de poil. Il vous suffit de prendre une mutuelle pour son animal.

Comment bien la choisir ?

Comme lorsque vous avez choisi la vôtre, il vous faut prendre un peu de temps pour effectuer des recherches sur la meilleure mutuelle pour chien. Tout dépend bien sûr de votre animal et de sa santé actuelle, mais aussi de vos propres exigences, comme le prix et les garanties. N’hésitez pas à consulter des comparatifs et des avis pour connaître la mutuelle au meilleur rapport qualité/prix.

Quel est le prix d’une mutuelle pour chien ?

Le fait de devoir payer mensuellement pour protéger votre animal peut vous faire peur. En effet, cela représente un réel budget. Toutefois, l’assurance pour chien est très rapidement rentabilisée, en particulier si votre toutou est fragile et nécessite un traitement particulier ou des opérations.

Selon l’âge et la santé de votre animal, les formules sont plus ou moins complètes. Pour rappel, une consultation vétérinaire grimpe vite aux alentours de 70 €, et une opération peut coûter entre 200 et 700 € ! Face à ces prix, la mutuelle ne semble pas si chère. En effet, la plupart des assureurs proposent des formules à partir de 10 € par mois. Les formules les plus complètes peuvent grimper jusqu’à 80 € par mois. Pour une formule intermédiaire, qui couvrira normalement aisément un traitement et des consultations assez rapprochées, prévoyez une trentaine d’euros par mois.

Previous articleTout savoir du syndrome du tigre chez le chat
Next articleBois de cerf pour son chien : bienfaits, utilité et dangers