La sensibilité des chiens surprend toutes les personnes qui découvrent réellement ces animaux. Parmi les émotions partagées avec les êtres humains, vous avez le stress.

Beaucoup de chiens en sont victimes. Ils peuvent être stressés par la solitude, un déménagement, l’arrivée d’un nouvel animal, le décès d’un membre de la famille, du bruit, des odeurs…

Ce stress peut s’exprimer par des aboiements, des destructions, mais aussi par de la déprime, de la perte de poils, des ulcères…

Vous avez tout intérêt à agir pour éviter que le stress n’impacte pas la vie de votre chien. Découvrons ensemble des solutions naturelles.

Votre éducation est la clé principale

Avant de sortir votre carte bleue et d’acheter le premier remède trouvé sur internet, rappelons que l’éducation de votre chien reste la clé de la diminution du stress.

Votre chien doit être épanoui. Cela passe par des sorties quotidiennes, le partage d’activités avec d’autres humains et chiens, du sport, des caresses… De même, tous les changements importants doivent se faire en douceur. Ne l’abandonnez pas du jour au lendemain seul dans un lieu qu’il n’avait jamais vu.

L’éducation comprend aussi les directives que vous donnez à votre chien. Si vous passez votre temps à crier sur votre chien ou à utiliser un collier pour le dresser, vous augmentez son stress. Il n’y a rien de mieux que l’éducation positive !

Si besoin, n’hésitez pas à faire appel à un comportementaliste. Il pourra déchiffrer les réactions de votre chien et vous aiguiller sur les bons comportements à lui apprendre sans le stresser davantage.

Laissez-lui des choses à faire, à toucher… et à mâcher !

Votre chien ne doit pas vivre dans un cocon qui devient terrifiant quand vous quittez la maison ou quand il sort dans la rue pour ses promenades. Laissez-le la vie découvrir par sa truffe, sa langue et ses pattes.

Le chien stressé vit souvent très mal la solitude. L’anxiété de séparation n’est pas une fatalité. Ne créez pas de routine de départ et ne lui faites pas la fête en rentrant, c’est la base.

Ensuite, assurez-vous que le logement n’est pas effrayant pour lui. Ainsi, plutôt que de le laisser dans le silence complet, vous pouvez mettre une musique douce pour l’apaiser. Faites-en sorte qu’il ne s’ennuie pas en mettant à sa disposition quelques jouets.

Les os à ronger ou les jouets solides à mâcher sont les meilleurs. L’acte de ronger ou de mastiquer le calme pendant des heures.

Les alternatives bio pour calmer votre chien

Après les bonnes habitudes, vous avez toute une gamme de produits pour solutionner le stress.

Avec une ordonnance, vous pouvez avoir le traitement le plus radical : des calmants. Néanmoins, c’est une solution de derniers recours et il vaut mieux trouver des alternatives.

Certains maîtres sont conquis par les fleurs de Bach, tandis que d’autres voient en elles des placébos horriblement chers ou une alternative de l’homéopathie traditionnelle peu efficace.

D’autres plantes existent et sont censés le calmer. On les retrouve sous la forme d’huiles essentielles, de phytothérapies… Même le CBD est parfois recommandé !

Une vie équilibrée et conforme aux besoins de la race

Malheureusement, le stress du chien peut aussi être votre faute et ce, dès le départ. En effet, de grosses différences comportementales existent dans les races. Vous ne devez pas choisir votre chien sur un critère esthétique, mais plutôt selon votre rythme et votre lieu de vie.

Par exemple, si vous prenez un malinois et habitez dans un appartement de centre-ville, le manque d’activité de votre chien peut exacerber son anxiété.

De même, si vous avez une race comme le Cavalier King Charles, dépendant de son maître, vous ne pouvez pas quitter le domicile de 7h30 à 19h tous les jours sans le rendre triste et stressé.